REVUE CONFÉRENCE -

Haï-ku par-dessus tête

 

ULRIKE_KASPER_001

 

ange assoupi des immunités
d’eden d’eden la
verge avide de néant

 

ULRIKE_KASPER_002

 

l’aber qui craque du sel
où fouge l’essaim
suinte d’un miel d’oubli

 

ULRIKE_KASPER_005

 

pacage


naseaux, mufles embués d’aube au
soleil encorné :
lors mieux mugi mon haï ku

 

ULRIKE_KASPER_003

 

ormeau


vent debout tu rebrousses
chemin — tout troussé
d’étincelles hérissons

 

ULRIKE_KASPER_004

 

falaise


l’âcre jusant se retrousse
foudre éperdue
de son gai désastre étreint

 

ULRIKE_KASPER_001

 

l’ongle d’ambre de mon chat
clive de rouge
toute lente peluche

 

 

cailles


outre soi aspirées delà
par tire d’ailes
brefs brasiers brûlant rien

 

 

mufliers


salut ferveur gueulée mauve
de nos loups traqués
par le nom de leur juste fleur

 

ULRIKE_KASPER_007

 

le bouleau


strident écorché je dis
lisse hérissé
ton tronc de craie étêtée

 

 

pigeons


hors le quignon qui gerce
à mort picoré
va son sang au ru à sec

 

 

guérite


quel hibou monocle coche
d’insomnie la nuit
blanche mais griffée de neige

 

 

laudes


se grise mon coq en verve
ténèbre ajournée
bref prophète couronné

 

 

fontaine


le dieu qui me vomit
suffoque inscient si
n’étant pas il est ou pas

 

ULRIKE_KASPER_008

 

dédiant


à l’aile battue d’azur
à l’écume d’estuaire
râle heureux du presque rien

 

ULRIKE_KASPER_009

 

récifs


fosses de houle ferlée
crique où trépigne
le choeur des porcs chus sous christ

 

ULRIKE_KASPER_010

 

j’appelle corps la suée
d’élixir transfuge
des cloaques innocents

 

 

legna torsa dell’umanità

 

Pour Christophe & Camille
après la bûchée, septembre 2008

 

l’âtre la vigne et toi chêne
en la même main :
bon bois chantant par bon vent

 

Jean-Luc Evard

 

© Meet Gavern - Free Joomla! 3.0 Template 2019