REVUE CONFÉRENCE -

SÉNÈQUE.

 

Actualité de Sénèque.


L’HOMME possède le privilège d’avoir des ancêtres1 ; nous sommes toujours les enfants de quelqu’un, des héritiers et des descendants. Cependant, lorsqu’on appartient à un monde aussi complet que celui de la culture occidentale, les ancêtres sont multiples ; nous n’avons pas derrière nous une tradition unique, mais des traditions diverses. De là viennent l’oubli et aussi les renaissances successives.

Car avoir de la culture, se tenir dans une culture, c’est avoir, derrière la vie individuelle de chacun, un trésor parfois anonyme, parfois doté d’un nom et d’une figure. C’est pouvoir se souvenir, se remémorer. C’est pouvoir aussi, lors d’une épreuve difficile, élucider en son miroir notre angoisse et notre incertitude.

Mais tous les ancêtres ne nous sont pas toujours manifestes et actuels. Bien au contraire, de grands noms demeurent pendant des années — qui peuvent être des siècles — plongés dans l’oubli, pour en sortir en un instant. Ils deviennent actuels et vont jusqu’à se transformer en obsession. Nous nous trouvons alors dotés d’un savoir non su, qui nous apparaît chargé de significations comme s’il était la clef de tout ce qui nous arrive.

 

Télécharger l'intégralité de ce texte en pdf

© Meet Gavern - Free Joomla! 3.0 Template 2019