REVUE CONFÉRENCE -

Rouages

 

Roue  

Nous enchâssons sans fin les voyages
et activons les pompes du temps,
poussons des murs d’air en attendant
la grâce ironique des rouages 

qui, passe-plat dans un tuyautage,
sur un plateau rapportent l’enfant
à choyer, quelques heures avant
qu’une main de fer le déménage 

et le repose à l’endroit lointain
d’où en pompant du soir au matin
je me le rends. Puisse l’équilibre 

instable de ma roue allemande
me laisser le cœur et les bras libres
pour recevoir dignement l’offrande. 

 

Taquet 

Poing crispé pour mieux fixer le grabuge,
clef pour mieux se river au tourniquet,
maintenir la cabriole au piquet,
quand la chute relaye le déluge ; 

bras musculeux biffant la peau transfuge
mais, tournant tout autour sur le parquet,
le pas majestueux de l’enfant juge
s’approche à l’instant du dernier hoquet, 

en emportant le danger centrifuge
et ne revient que lorsque le loquet
claque, lançant l’échappée de la luge, 

le bercement de Venise ou de Bruges,
tant qu’au bout de la longue errance, ému, je
me lève d’un coup, sourire au taquet. 

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?
© Meet Gavern - Free Joomla! 3.0 Template 2019